The Best Job Listing Theme. Everything you need.

Lorem ipsum dolor sit amet, quo veri iuvaret ex, iusto pericula efficiendi pro id. Te vis labores accusamus.

The Best Job Listing Theme. Everything you need.

Mel torquatos constituto ex, eros primis aperiam sed cu, vel in oratio corpora eligendi. At mel alii dissentiunt, duo ad inimicus quaerendum.

Faites analyser votre CV

Publicité

Offres d'emplois

At Novartis Pharmaceuticals, we bring innovative medicines to market to enhance health outcomes for patients and offer solutions to the healthcare providers who treat them. Novartis has a long-standing relationship and commitment to Africa, with decades of experience on the […]

The Sales Executive’s focus is on those bars and channels with growth opportunities for our main Guinness Brand and other key premium and mainstream brands of our portfolio. This is where the real difference can be made with customer and […]

Une startup numérique spécialisée dans les jeux mobiles recherche Infographe / Graphiste (H/F) Vos missions : Rattaché au responsable marketing et communication, vous intervenez sur les projets de créations graphiques (logotype, brochure, affiche, dépliants, plaquette; magazine etc…) Des créations de […]

Une société française d’ingénierie, de conception et de réalisation de projets d’infrastructure, clés en main, opérant à travers le monde. La société développe ses activités principalement en Afrique et en Asie du Sud-Est, dans des secteurs d’activités tels que la […]

Une entreprise spécialisée dans les télécoms recherche 2 contrôleurs de Gestion à Douala Elaboration des procédures et outils de gestion Créer des procédures et des outils comptables et de gestion Mise en place d’un système de contrôle de gestion et […]

Top

Expliquer son licenciement à un recruteur : 5 erreurs à ne pas faire

Les recruteurs comprennent de mieux en mieux les accidents de parcours professionnel. Mais il y a des façons d’expliquer un licenciement qui peuvent semer le doute sur votre candidature. Voici les 5 erreurs les plus courantes commises en entretien d’embauche.

1 Se dévaloriser

Ce n’est pas parce que vous avez été congédié de votre ancienne entreprise que vous devez tirer un trait sur vos ambitions professionnelles. « Un salarié qui a été licencié n’est pas un mauvais candidat pour autant », insiste Sébastien Bompard, associé du cabinet de recrutement Taste RH.
D’autant qu’avec la crise économique et ses vagues de plans sociaux, les licenciements sont presque devenue monnaie courante. « Rares sont aujourd’hui les candidats n’ayant pas vécu d’accidents professionnels », confirme Laurent Rodriguez, expert en recrutement et auteur du blog Recruteur et candidats.
Plutôt que d’arriver en entretien d’embauche la tête basse, « essayez de relativiser votre sentiment de culpabilité », conseille Sébastien Bompard. Et ce même si vous avez été licencié pour faute grave ou lourde. Les professionnels RH étant avant tout à la recherche de profils dotés d’une bonne confiance en eux.

« Tout l’enjeu est donc de réussir à être à la fois précis et succinct face à votre interlocuteur »

 

2 Cacher la vérité

À la question « Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ? », vous êtes tenté d’enjoliver la réalité ? Si ce point de vue peut se comprendre, il est pourtant loin d’être conseillé. D’autant que les recruteurs ont un sixième sens lorsqu’il s’agit de débusquer les mensonges. « Joues rouges, mains dans les cheveux, agitation sur la chaise… Il y a des gestes qui trahissent les candidats », sourit Laurent Rodriguez.
Sachez également que les recruteurs sont de plus en plus nombreux à effectuer des prises de référence. Ainsi, si vous avez été renvoyé de votre ancienne entreprise, autant que votre interlocuteur dispose de votre version des faits avant celle de votre ex-employeur…
Pour éviter les situations rocambolesques, le mieux reste donc de jouer la carte de la transparence. « Il est judicieux d’aborder le sujet dès le début de l’entretien afin de se débarrasser du stress qu’il peut éventuellement engendrer », suggère Laurent Rodriguez.

3 Critiquer son ancien employeur

Dénigrer son ancien chef, ou même s’attaquer à toute la société, est la pire des erreurs à commettre. Primo parce que le recruteur qui vous reçoit aura la ferme conviction que vous adopterez le même comportement avec son entreprise. Secundo « parce qu’un candidat qui éprouve de la rancœur envers son ancien employeur et qui n’a toujours pas digéré son licenciement risque d’avoir des difficultés à se projeter dans un autre poste », ajoute Sébastien Bompard.
Par conséquent, plutôt que de cracher votre venin sur votre ex-manager, « expliquez au recruteur qui vous reçoit quels sont les enseignements que vous avez tirés de cette situation », conseille David Veenhuys, coach professionnel. Votre maturité et votre capacité à vous remettre en question seront immanquablement saluées.

 

4 Essayer de rester vague

Évitez les explications du type « Je n’étais plus en accord avec la stratégie de l’entreprise » ou encore « Je ne partageais plus le même point de vue que mon employeur ». Votre interlocuteur n’acceptera pas que vous tentiez de noyer le poisson avec des réponses évasives et peu structurées.
Les recruteurs ont besoin d’informations précises et concrètes pour être totalement rassuré, en particulier si vous avez été licencié pour faute professionnelle. « Un candidat imprécis sur son départ d’une entreprise, c’est suspicieux dans la mesure où cela me laisse croire qu’il dissimule des éléments », confirme David Veenhuys.
Par ailleurs, plutôt que de rejeter la faute sur votre ex-employeur, assumez vos erreurs et explicitez-les de manière factuelle. « Dans un licenciement, le candidat et l’employeur ont tous deux une part de responsabilité », rappelle Laurent Rodriguez. Privilégiez, par exemple : « Mon entreprise ne m’offrant aucune perspective d’évolution, j’ai été démotivé et je n’ai pas réussi à me mobiliser pour atteindre les objectifs demandés ». Le recruteur appréciera votre précision et votre objectivité.

 

5 S’appesantir sur le sujet

Même si un licenciement a profondément marqué votre vie professionnelle, il est inutile d’en parler pendant des heures au recruteur, au risque de le faire douter sur vos capacités d’analyse et de synthèse. Gardez en tête que celui-ci a plutôt envie que vous vous tourniez vers l’avenir, notamment au sein de son entreprise.
« Tout l’enjeu est donc de réussir à être à la fois précis et succinct », résume Sébastien Bompard. Ainsi, après avoir expliqué les raisons de votre rupture avec votre ex-employeur, enchaînez sur votre volonté de rebondir et de relever de nouveaux défis. Vous montrerez ainsi au recruteur que vous savez faire face à l’adversité et que vous avez définitivement tourné la page avec votre précédent employeur.
WhatsApp chat